Accueil du site > Peintures > Horizontales

Horizontales

Flux, vagues et rivages, rochers, glaciers et mers de glace.
Technique : peinture aux pigments et colles
sur toile/châssis de divers formats.

CLIQUER SUR L’IMAGE CI-DESSOUS POUR AGRANDIR,
PUIS SUR DIAPORAMA POUR VOIR DEFILER LES PEINTURES.




"Vague" N° 1713 - 97 x 130 cm "Vague" N° 1716 - 75 x 120 cm
"Vague" N° 1707. 50 x 150 cm
"Flux" N° 1708. 50 x 150 cm
"Flux" N° 1704. 50 x 100 cm
"Flux" N° 1703. 50 x 100 cm
"Flux" N° 1705. 50 x 100 cm
"Flux" N° 1700 - 46 x 67 cm
"Flux" N° 1701 - 46 x 64 cm "Flux" N° 1702 - 46 x 64 cm
"Flux" N° 1706. 60 x 73 cm "Flux" N° 1699. 33 x 46 cm
"Flux" N° 1602. 35 x 35 cm "Flux" N° 1603. 35 x 35 cm "Flux" N° 1604. 35 x 35 cm
"Flux" N° 1605. 35 x 35 cm "Flux" N° 1607. 35 x 35 cm "Flux" N° 1606. 35 x 35 cm

Orées, campagnes et horizons.
Technique : peinture aux pigments et colles sur papier Hahnemühle 300 gr. Format : 50 x 65 cm




HORIZONTALES
Peintures

De séjours dans les iles de l’Océan indien, dans le Cap corse, dans les Alpes, dans le Sahara atlantique…, je réalise des études paysagères, reflets d’un paysage-monde.

Chacun voit le paysage selon son regard et sa personnalité.
Ma perception vécue est celle d’une artiste arpenteuse, observatrice, voire contemplatrice. Mes peintures allusives sont prétextes à jouer du spectacle de la nature, rappelant à l’humain qu’il gravite dans un monde impermanent (ou "monde flottant", pour le Japon ancien). Je ne figure aucun personnage, ni ne donne indication d’échelle : le regardeur bénéficie de la vue offerte et choisit de se placer dans un paysage géant ou minuscule, mais infini.

Vide, plein, souffle dans ma peinture viennent de ma pratique du tai chi.
Je donne aux forces immatérielles une composition en équilibre : moraines et glaciers, laves et lagons, criques et baies, isthmes, roches et dunes constituent un paysage dansé, balayé par courants et moussons, sirocco et libecciu, alizés et cyclones tropicaux. Je pulvérise eaux, nuages et envols de poussières organiques dans un format panoramique – hors normes occidentales – évoquant le rouleau de papier du peintre extrême-oriental. L’étendue des langues de terre et d’eau est un lit en lévitation sur un axe horizontal, dans le blanc du vide. Par un mouvement pulsé, le pinceau dessine sédiments et strates géologiques en juxtapositions de lignes horizontales barrées de ruptures obliques ; il crée des surfaces en oscillation. La lecture du geste conduit le regard de la gauche vers la droite et le fait cheminer dans une composition décentrée. L’espace est libre et ouvert, il dégage une énergie vibrante.

Outre qu’elles participent à la composition, mes couleurs apportent la lumière : les bleus complémentent les jaunes et tous deux fusionnent pour inventer des verts intenses. Le mélange des pigments en poudre à différents liants acryliques permet des oppositions de transparence-opacité, matité-brillance, épaisseur-fluidité.

Mes [peintures] HORIZONTALES ouvrent une voie de communion avec la nature. Dans la relation humain-terre-ciel, c’est le regard que l’humain porte sur son environnement qui le fait participer à cette relation. Le mystère des formes incite à la méditation : vie, transformation, infini, beauté, plénitude. Chaque élément renvoie l’humain à lui-même, l’un et l’autre faisant partie de la nature.

Anne Mandorla




© Anne Mandorla | Plan du site
Design Alchimie Studio. Développé par Christian Julia avec SPIP
Clichés Anne Mandorla et Nicolas Pfeiffer.